16 mars 2009

Against the Dark


Alors oui je sais, tout le monde va me dire que Against the Dark n'a rien à foutre sur un blog de zombie puisque c'est des vampires et non des zombies qui jouent le rôle des monstres pas contents. Ce à quoi je réponds, oui, mais non. Leurs vampires ils ont vraiment des gueules de zombies, ils mordent les gens et les infectent, ils bouffent les tripes et ils sont un peu débiles sur les bords, moi chui désolé mais c'est du zombie ça, pas du vampire.
Bref de toute manière on s'en tape, ce qui compte c'est que Steven Seagal leur dégomme la gueule. Bon, ceux qui connaissent le personnage peuvent s'en douter : c'est un navet. Le problème principal réside dans le fait que ce n'est pas drôle du tout, faut dire que Seagal se prend toujours au sérieux, il croit être le maître incontesté des arts martiaux et du maniement de sabre et ça transpire dans ses films, ce qui fait que même face à une armée de zombie décomposés il garde son calme et les découpe comme si c'était de vulgaires terroristes, sans la moindre émotion ou même une petite phrase rigolote, chai pas moi, un truc spécial quoi. Bah non, rien, il garde le cul serré tout du long.
Bon passons sur la performance de l'acteur principal puisqu'on s'attendait pas à mieux hein, mais le problème c'est que tous le reste est du même tonneau. Les autres acteurs sont nazes, les personnages n'ont aucun charisme et n'ont absolument aucune logique de survie. En fait le film est super chiant, les mecs ne font que courir dans un hôpital rempli de zombies/vampires en allant à droite à gauche aléatoirement et en se faisant charcuter au fur et à mesure évidemment (sauf Steven Seagal parce-que bon lui c'est le boss).
L'histoire est donc nulle de A à Z, les acteurs pourries, les personnages craignent à l'infini, le scénario... y en a pas et les effets spéciaux sont à chier contre le mur.
Ya quelques petites surprises intéressantes pour ceux qui aiment les navets et repérer les conneries, du genre un avion de chasse qui vol au dessus du désert irakien alors qu'il est en train de bombarder un hôpital en plein centre des Etats-Unis... Ha y a aussi une phase qui m'a marqué, un moment une petite fille s'enfuie histoire de pas se faire chopper par les zombies, elle s'arrête 10 mètres plus loin et là qu'est ce qu'elle fait ? Elle s'allonge et elle commence à roupiller !!! Merde mais les mecs fallait regarder le film avant de le vendre en DVD !

Bon voila, vous l'aurez compris c'est une grosse merde, le problème c'est que c'est même pas amusant, Steven Seagal vient nous faire la morale alors que le monde est envahi de zombies, ça a tendance à te démotiver pour le reste de la journée ce genre de trucs.

2 commentaires:

locutus57 a dit…

Je suis d'accord, c'est pas des vampires mais des contaminés/zombies.

Et même si moi, je suis fan de Seagal, je dois reconnaitre que ce film est une vraie purge.

1h30 à voir des mecs se perdre dans des couloirs, c'est vite chiant.

Dommage!

Jyuza a dit…

Steven - "T'as été mordue, t'es infectée ???
Petite conne n°3 - nnhh. Vous êtes qui vous ?
Steven - J'm'appelle Daho."

Petite musique infernale...

Rien que pour ça, ce film mérite d'être vu !